[ article écrit par Sylvain ]

J’ai pu prendre le volant de la VW ID3 Pro 58 kWh.

C’était un essai découverte rapide, un premier contact.

L’essai longue durée plus poussé  suivra peut être prochainement.

C’est un essai qui a été réalisé en deux étapes, ce vendredi 6 janvier 2023, par temps sec à une température de 12°C avec un vent à 5km/h avec un véhicule chargé à 100% au départ.

  • Un premier essai a consisté  en un trajet aller / retour entre Labège et Verfeil

D’abord avec un tronçon sur le périphérique toulousain à une vitesse de 80 km/h puis sur une alternance de parcours péri urbain à 50 et 70 km/h puis sur route nationale à 80 km/h.

Ce parcours type me permet de tester la tenue de route, l’amortissement avec énormément de dos d’âne et quelques ronds points.

C’est également un excellent test pour observer la récupération d’énergie à la décélération, sachant que je freine très rarement puisque je suis en mode B (Brake).

Et que j’ai pris pour habitude après plus de 10 ans au volant de véhicules hybrides ou électriques, de jouer sur la régénération à la décélération qui est souvent plus efficace que le simple frein moteur d’un véhicule thermique à boîte de vitesse manuelle.

Parcours plat au début puis une première montée vers Beaupuy puis poursuite du trajet en direction de Lavalette ensuite descente en direction du lieu dit  et nouvelle montée en direction de Verfeil.

Le trajet se poursuit sur les coteaux jusqu’à Belcastel.

Trajet aller / retour  2686 Rte de Baziege la Lauragaise, 31670 Labège / Belcastel, 81500

Je conduis toujours ainsi sur tous les véhicules que j’essaie.

Une conduite calme mais pas mollasse, tout en anticipation, sans à coup et souvent très reposante que ce soit en tant que conducteur ou pour les passagers.  

Le fait de peu freiner et de jouer sur la décélération permet non seulement de récupérer de l’énergie mais également de rependre plus facilement de la vitesse à la réaccélération. 

Autre avantage les ronds points sont des passages fluides et non punitifs.

Bref, je vous montrerai bientôt ça quand la chaîne Youtube forEVdrive  sera lancée 😉

Alors pour revenir à cette VW ID3 Pro 58 kWh, la clé en poche l’ouverture du véhicule est immédiate et sitôt assis face au volant le véhicule vous reconnait et les écrans s’allument.

Le bouton de démarrage, c’est moi!

Chose intéressante à savoir, si je me lève de mon siège, le véhicule se remet en veille.

Alors je décide de me rassoir et l’ID3 se réactive.

Je mets le pied sur la pédale de frein et l’ID3 n’attends plus que mon signal.

Il me suffit d’actionner le bouton de changement de mode situé en haut derrière le volant juste à droite de l’écran central. 

Je fais le choix d’incliner le bouton pivotant de vitesse vers l’avant pour partir en D.

Simplement afin de sortir du parking de DBF Automobiles situé 2686 Route de Baziège La Lauragaise, 31670 LABÈGE, pour m’insérer sur la voie de circulation.

L’ID3 (prononcer HeÏdi Tri) prend tranquillement sa place dans le trafic.

Je sens nettement qu’un appui plus prononcé sur l’accélérateur enverrait facilement le véhicule bien au-delà des 50 km/h que je m’applique scrupuleusement à respecter.

Bon disons le franchement c’est tentant -mais il ne faut pas – et sitôt arrivé sur la rampe de lancement et d’accès au périphérique numérotée 18, hooop c’est partiiii et bien parti.

Allez, je stabilise la vitesse à 80 km/h (ma vitesse de croisière habituelle) et je laisse filer.

Silence ouaté.

Pas de bruits de roulement pas de bruits d’air.

Isolation phonique efficace des bruits des autres véhicules.

Bien calé dans ce siège au très bon maintien aux hanches, avec une assise plus agréable que l’habituel siège de la Honda JAZZ e:HEV 2020 que je conduis au quotidien.

JAZZ dont je reproche un certain inconfort précisément au niveau des hanches et une assise trop courte qui entraîne un « pincement » certain au point de jointure entre le dossier de siège 💺 et l’assise.

Ici avec HeÏdi, petite fille des montagnes ⛰ 🗻 …pardon…avec l’HeÏdi fri ça fait du bien tout en maintenant sérieusement.

Le confort n’est ni raide ni punitif, on se laisse porter.

Sortie 14 du périphérique, mode B activé et la décélération s’effectue naturellement.

Avec un très léger appui en fin de course sur la pédale de frein mais alors juste pour être sûr.

Et ça repart bien au feu vert.

Durant tout le trajet sur ce parcours que je connais par cœur pour l’emprunter chaque semaine, j’ai pu savourer l’excellente motricité, le rayon de braquage hyper court qui est un régal et le bel amortissement, procurant tenue de route sereine et rigoureuse.

Gommage très efficace des aspérités de la chaussée.

Les ralentisseurs que je passe à 15 km/h avec la JAZZ sont absorbés à 35 km/h sans encombre.

Premier constat suite à ce premier trajet le véhicule affiche le pourcentage de batterie à 82% ET le kilométrage restant estimé à 299 kilomètres.

La mise à jour a donc bien été effectuée puisque dans les mois qui avaient suivi la sortie commerciale du véhicule seule le kilométrage restant à parcourir était affiché.

  • second trajet plus court: récupération d’énergie à la la décélération et comportement en virage serrés

De retour vers Labège, j’ai poussé jusqu’aux côteaux qui emmènent en contrebas du lac de Sainte-Foy-d’ Aigrefeuille.

C’est un court trajet qui a son point culminant à 176 mètres d’altitude et qui rebascule par une route à virages en dévers très prononcés.

En montée comme en descente on peut se faire une excellente idée du comportement d’un véhicule.

Et c’est un test sans concession.

Sur le retour j’ai testé l’insertion sur un rond point durant l’heure de pointe.

Ça passe crême et on sent qu’il y a une belle marge de progression, ainsi en connaissant mieux le comportement de l’ID3, le dosage de l’accélération et de freinage, il y aurait moyen de bien s’amuser.

Et c’est peut-être ça le gros plus de cette ID3, sa capacité à progresser, à évoluer, à s’améliorer.

Pour bien s’en rendre compte, il suffit de revoir les divers essais de l’ID3 datant de 2021, à la sortie de l’ID3 et dans lesquels les « essayeurs » de l’époque critiquaient les bugs d’affichage à répétition et l’absence d’indication sur le pourcentage de batterie sur l’écran situé derrière le volant.

Les deux écrans sont très lisibles, les commandes haptiques ne sont une difficulté que pour ceux qui ne font pas l’effort élémentaire de curiosité d’apprentissage inhérent à toute nouvelle technologie.

L’habitacle est clair et lumineux et composé de matériaux recyclés.

La présentation est sobre  et épurée, aucune surcharge visuelle liée à une surabondance de boutons, c’est même tout le contraire.

Les commandes de lève vitres ne m’ont posé aucune difficulté.

La direction est précise et directe.

La visibilité vers l’avant et la visibilité périphérique sont très appréciables.

Le confort, la tenue de route, la filtration des bruits de roulement et des bruits d’air sont d’un très bon niveau. 

Des véhicules de tarif équivalent ou supérieur ne proposent pas mieux.

Le gabarit compact:

  • 4 mètres 26 de long
  • 1 mètres 81 de large
  • 1 mètres 57 de haut

L’habitabilité au regard du gabarit.

Pour terminer, sur ce parcours total de 85 kilomètres, la consommation s’est établie à 14,8 kWh.

L’autonomie estimée restante annoncée était de 280 kilomètres.

La batterie était à 70 %.

Cet article est une première approche de conduite et doit être considéré ainsi.

Il ne s’agit pas de se baser sur cet article pour considérer que ce véhicule doit être acheté ou loué les yeux fermés. Car si rien ne vaut un essai personnel pour se faire sa propre opinion, ce ne sera que à l’usage que l’on pourra se prononcer sur les qualités et les défauts du véhicule.

Il faut bien considérer que rouler en véhicule électrique demande de bien calibrer ses besoins et parfois d’apprendre – en s’amusant – à connaître les nouvelles mobilités.

Voilà pourquoi ce blog va plus loin en ne se contant pas d’essais pour écrire que c’est génial et waouh et oh la la…avec plus de 10 ans de conduite hybride et électrique derrière moi, je peux l’écrire tranquillement: le véhicule idéal n’existe pas et il ne faut pas oublier que ce ne sont que des déplaçoirs plus ou moins sophistiqués en apparence.

Nous sommes et vous êtes votre propre moteur, n’oubliez jamais ça 😉

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Blog at WordPress.com.

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YouTube
LinkedIn
Instagram
%d blogueurs aiment cette page :